Skip to content

Cathédrale Episcopale Calviniste

En 1486, dans la rue Lupilor, l’actuelle rue M. Kogalniceanu, près du Bastion des Tailleurs, la municipalité offre un espace à l’ordre franciscain- en minorité,  sur la demande du roi Matthias Corvin. Il soutient financièrement l’érigée du monastère et envoie un moine-architecte spécialiste dans le style gothique très connu à l’époque afin de superviser le travail. L’Église consacrée à la Vierge Marie et les bâtiments adjacents ont été achevés en 1516. La reforme comprend Cluj, les moines et les clergés catholiques sont bannis de la ville et jusqu’en 1580, le lieu reste désert, puis il est pris par l’ordre des Jésuites.

Depuis 1603, la plupart des bâtiments catholiques, surtout ceux jésuites, sont détruits par les unitariens.

En 1638, le prince George Rakoczi décide de restaurer l’église selon le projet initial, dans ce but étant obligée de faire venir des artisans de la mer Baltique, des experts en voûtes. L’Église est une construction gothique type salle, avec un système de voutes gothiques sous forme d’étoile.

Le plus important objet d’art de la cathédrale est la chaire datant du XVIIe siècle. Les deux derniers princes de Transylvanie –Mihail Apafi I et Mihail Apafi II et leurs épouses sont enterrés dans la cathédrale.