Skip to content
Reformed Church

Cathédrale Episcopale Calviniste

L’ordre Franciscain a reçu un espace de la municipalité en 1486 dans la rue Ulița Lupilor (actuelle rue Mihail Kogălniceanu). Avec le soutien financier du roi Matei Corvin, à l’intervention duquel  ils ont reçu le terrain, les Franciscains ont construit une imposante église dans le style du Gothique tardif. L’architecte qui a supervisé les travaux était un moine, spécialiste de la construction de tels bâtiments. L’église dédiée à Sainte-Marie a été achevée en 1516, abandonnée pendant la Réforme, puis reprise par les Jésuites. Après les années 1600, on a été détruite et reconstruite selon le projet original du prince George Rákóczi II. Des spécialistes du style Gothique sont amenés de la région de la Baltique pour restaurer les voûtes en ogive. Une fois reconstruite, l’église devient la cathédrale de l’Église Réformée Calviniste de Transylvanie.

L’église est un bâtiment de style Gothique classique, de type salle avec des systèmes de voûtes en forme d’étoile. L’objet d’art le plus important est la chaire du XVIIe siècle, œuvre d’un sculpteur polonais. L’un des deux orgues est l’un des plus grands de la Transylvanie. On est fonctionnel, pendant l’été est utilisé chaque semaine pour des concerts de musique classique. À l’intérieur de l’église est exposée la plus importante collection d’armoiries funéraires de l’aristocratie hongroise de la Transylvanie. L’église est la nécropole princière des deux derniers princes de la Transylvanie, Mihail Apafi I et Mihail Apafi II, qui sont enterrés avec leurs épouses à l’intérieur de cette cathédrale.