Skip to content

Château de Gilău

La forteresse que nous pouvons admirer aujourd’hui à Gilău, date du XVe siècle. Le terrain sur lequel se trouve aujourd’hui la construction a été successivement la propriété du diocèse d’Oradea, puis reviendra au diocèse de la Transylvanie. Au milieu du XVe siècle, la forteresse de Gilău est devenue la résidence de la reine Isabelle  d’Hongrie, mais elle a subi de multiples changements au fil des ans, ayant une succession de propriétaires.

Le prince George Rákóczi II ordonne en 1649 la transformation de l’ancienne forteresse médiévale dans un imposant château, remplissant la fonction de résidence princière. Quelques années plus tard, en 1911, la famille Bánffy a repris la possession du château, après une période où le château était en possession du comte Losonczi Bánffy Dénes, changeant radicalement l’apparence du bâtiment.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le château a subi des transformations majeures et pendant le régime communiste, le jardin a été utilisé comme office d’administration publique. Le château abritait divers camps pour enfants et jusqu’en 2002, lorsque Tamás Barcsay a revendiqué le château, le bâtiment a été utilisé comme école pour enfants handicapés.

Si on parle de la construction du château, on doit savoir que son architecture est le style de la Renaissance de la Transylvaine, étant disposée sur deux niveaux et l’accès au niveau supérieur a été fait en utilisant l’un des 5 escaliers existants, trois extérieurs et deux intérieurs.

La cour intérieure est de dimensions impressionnantes, ayant la forme d’un rectangle. Dans chaque coin du domaine, nous trouvons une tour, les quatre étant de forme et de taille différentes. Dans le parc qui borde l’édifice, les ruines d’un camp romain ont été découvertes.

Actuellement, le château est rétrograde et nous espérons à l’avenir une restauration du château, afin que nous puissions revivre l’histoire et la beauté de ce joyau de l’architecture transylvanienne.