Skip to content

Les gorges de Tureni

Entre les villages de Tureni et Copăceni, à deux pas de la jungle urbaine, on peut admirer la nature sauvage des gorges de Tureni. Parallèlement avec les gorges de Turda, qui faisaient autrefois partie du même patrimoine rocheux émoussé par le temps, la zone protégée des gorges de Tureni vous captive en raison de la nature sauvage de ces rochers.

Les monts Trăscăului, célèbres pour leur relief exocarstique, abritent au moins 22 gorges, dont les gorges de Tureni.

C’est un énorme rocher de calcaire, qui au nord a été percé par la vallée Racilor, une vallée qui  au long des temps a sculpter tous les coins du rocher afin que nous puissions profiter d’un paysage de conte de fées.

Les gorges de Tur, comme les habitants les appellent, mesurent environ 2 km de long, mais contrairement aux gorges de Turda, elles peuvent être traversées à la fois le long de l’eau et sur la crête. Si nous choisissons l’itinéraire au bord de l’eau, plus nous allons vers l’étanchéité des rochers, plus nos chaussures doivent être imperméables, mais aussi l’itinéraire devient plus difficile.

Pour ceux qui veulent grimper, ces jeunes rochers sont un bon début, car ils ne sont pas très hauts et ne nécessitent pas beaucoup d’efforts physiques.

Bien qu’elles semblent bondées, si l’on regarde du plateau panoramique, les parois calcaires des gorges se cachent autour de 29 grottes. Les paysages ne se limitent pas seulement aux rochers érodés par les années pluvieuses ou par le vent fort, à l’intérieur des gorges nous rencontrons de nombreuses répercussions et petites cascades, d’environ 1 mètre, bonnes pour une photo avec une longue exposition.

La main de l’homme n’a pas beaucoup cherché dans cette zone et c’est pour cela que nous pouvons profiter d’un paysage sauvage mais calme, se promener dans les forêts de charme, parmi les noisettes, les coquelicots, l’aubépine et d’autres arbres avec des fruits d’enfance. Même si cela ne semble pas être un environnement favorable, les beautés sont toujours cachées dans des endroits difficiles d’accès. Cela se produit également avec le l’œillet blanche de roche.

Si le plateau au-dessus de la gorge de Tureni les oiseaux de proie ont leurs nids, la faune à l’intérieur des gorges est la maison de nombreux insectes et amphibiens tels que le butor d’étang et le triton de Transylvanie.

Le plateau des gorges de Tureni et même les forêts sauvages sont l’endroit idéal pour des escapades de week-end, de l’escalade et même pour des photos impressionnantes.